Yoga & Cannabis : Sortir du Placard

Il y a 4 mois de cela, une blessure au dos m’a plongée dans une situation précaire provoquant un arrêt de travail qui vient finalement de se terminer. Depuis cet événement, je suis en quelque sorte sortie du Cannabis Closet : je n’ai plus envie de cacher ma consommation et au contraire, j’aime pouvoir partager les effets positifs qu’elle me procure.

Cette sortie du placard ne s’est pas faite sans questionnements de la part de la communauté dans laquelle je suis active : celle du «bien-être» et du Yoga.  Après l’annonce de ma collaboration avec Maitri pour un cours de Yoga Enrichi (Yoga & Cannabis) au Parc Lafontaine, j’ai reçu plusieurs messages de Yogis ou Professeurs qui remettent en doute le respect accordé à la pratique avec l’addition du Cannabis. J’espère que le texte suivant répondra aux questions que certains d’entre vous se posent, tout en offrant une piste de réflexions pour ceux et celles qui aimeraient en apprendre davantage.

DÉMYSTIFIER LE CANNABIS

Mon intérêt pour le Cannabis en tant que médecine c’est fortement renforcé au cours des 4 dernières années suite à de grosses migraines céphalées, de l’anxiété ainsi que ma plus récente blessure.  Dans les 3 cas, la seule chose qui semblait réellement me procurer un soulagement immédiat tout en diminuant les effets secondaires était le cannabis.  Je ne vous le cacherai pas, j’en consommais bien longtemps avant ces problèmes de santé.  J’ai toujours apprécié cette plante qui m’incite au calme, à la détente, aux fous rires et à la créativité.  J’ai su consommer de manière responsable et je répond très bien à ses effets - ce qui n’est pas le cas pour tous, comme n’importe quelle substance.

Depuis ma blessure au dos, j’ai la chance d’avoir eu droit à une prescription médicale de cannabis, en raison de la douleur neuropathique que celle-ci occasionne à ma jambe.  De plus, cette situation s’inscrit aussi dans un assez bon timing : avec la légalisation qui approche, l’éducation s'accroît et les gens semblent vouloir ouvrir leur esprit aux bienfaits prouvés de cette plante.

 Crédit : Jonathan Gaudrault 

Crédit : Jonathan Gaudrault 

J’ai rencontré des gens impliqués dans l’industrie du cannabis qui m’ont non seulement supportés dans mon processus, mais qui ont aussi su me guider vers les bonnes ressources. Phil Depault, co-propriétaire de Maitri, fut un des acteurs important dans mon éducation et mon implication dans le monde du Cannabis.*

*Je vous invite à cliquer sur son nom pour en apprendre sur son parcours et son expérience avec le Cannabis.

À mon avis, une des informations que l’on doit déconstruire est le lien direct entre Cannabis (ou Weed, Ganja, Marijuana) et THC. Le THC est la composante psychoactive qui nous donne l’effet d’euphorie lorsque nous consommons. Le CBD est une autre composante que l’on retrouve dans le Cannabis qui est un anti-inflammatoire naturel très puissant en plus d’être non-psychoactif.  Il y a aussi plusieurs sortes de plantes qui selon vos préférences, peuvent vous offrir des effets variés, tout dépendant de vos besoins.

Bref, mon but n’était pas nécessairement de vous faire un petit cours 101 sur le Cannabis, mais du moins du vous mettre en contexte.  Je sais que pour beaucoup de personnes, il s’agit d’un monde assez nouveau et que la nouveauté peut parfois faire peur.

YOGA & CANNABIS

Le Cannabis me permet de réduire mon stress en étant dans un état d’esprit favorable afin d’évaluer chacune de mes pensées, une à la fois, au lieu de me sentir submergée par des vagues de réflexions anxiogènes. Lorsque je prends une puff et m’installe sur mon tapis de Yoga, je me sens apte à atterrir dans mon corps pour me permettre d’en ressentir toutes les subtilités qui habituellement se cachent sous un mental beaucoup trop actif. Mon souffle devient doux comme du velour et je le sens gonfler agréablement mon ventre et le reste de mon corps. Mes épaules se relâchent et je me sens finalement bien au lieu d’être occupée à gérer la douleur constante. Le lendemain, je me souviens encore de la détente ressentie et lorsque je retourne sur mon tapis (sans cannabis) je me rappelle comment il est possible pour moi de me sentir : libre, sereine et groundée.

En tant que professeurs et adeptes de Yoga, je crois qu’il devient très important de commencer par prendre conscience de comment nous  avons tous déjà lourdement occidentalisé cette pratique : nous adhérons à la commercialisation du Yoga, le focus sur les Asanas (postures physiques) au détriment des 7 autres branches, et ce sans parler de l’utilisation de musique dans nos cours.  Ce ne sont que quelques exemples parmi des centaines.

 Crédit :  Jonathan Gaudrault

Dans mes dernières années d’enseignement, s’il y a une chose que j’ai appris c’est que we have to meet people where they are.  En d’autres mots : il faut parfois adapter la pratique à la réalité dans laquelle nous vivons si nous voulons qu’elle puisse faire une différence.  Cette réalité se démarque présentement par une hausse incroyable de maladies reliées au stress et à l’anxiété : les plus grands maux du 21e siècle. Influencées par le culte de la performance, les dernières générations semblent être tombées dans le piège la productivité incessante, au profit de l’appréciation du moment présent et des plaisirs simple de la vie.

On nous propose ici une médecine toute simple - une herbe qui provient de la terre pour nous aider à contrer les effets de notre mode de vie excessif et demandant.  Comme je disais un peu plus tôt : tout le monde réagit de manière différente. Il est donc important de faire ses propres expériences et de laisser les autres partager les leurs - c’est à travers le dialogue que nous pouvons avancer vers le changement.

Les cours de Yoga Enrichis offrent donc un espace inclusif et sécuritaire à tous ceux qui utilisent cette médecine pour pratiquer dans un contexte amical et sans jugement. Je continuerai d’offrir des cours qui ne seront pas enrichis, mais je sentais fortement l’appel d’offrir une option qui malgré son caractère controversé, s’inscrit dans le cadre de ma pratique personnelle. Isn’t it what we are supposed to do as teachers? Share our own practice?

Pour résumer le tout, nous avons grand intérêt à revoir les croyances que nous avons personnellement et collectivement acceptées au sujet du Cannabis.  J’invite tout le monde à faire preuve de curiosité et à effectuer ses propres recherches avant de juger les consommateurs qui parfois en retirent libération et contentement. Ce que je promouvois, c’est surtout l’ouverture d’un dialogue respectueux ainsi que l’éducation qui mènera vers un choix éclairé pour tous.  

Cliquez ici afin de réserver votre place pour le Yoga Enrichi au Parc :